LLLL

 

Communiqué de Marion Caporal Le Pen à propos de la reconnaissance de l'État palestinien : 


"La position du Front National sur le conflit israélo-palestinien a toujours été la recherche de l’équilibre. Notre mouvement souhaite depuis toujours la reconnaissance de l’Etat palestinien À LA CONDITION que ce dernier reconnaisse également le droit à l’existence et à la sécurité d’Israël. Cette situation permettrait aux Palestiniens de rentrer DANS LEconcert des nations, leur donnant les moyens et le devoir de LUTTER CONTRE LE TERRORISME ET LA CORRUPTION. NÉANMOINS, le contenu de la résolution, que l’on ne put amender, tranche de façon IRRÉALISTE la question de la ville de Jérusalem en en faisant la capitale des deux Etats. Cette ville sainte, berceau des trois grandes religions monothéistes, doit être encadrée par un statut international sous contrôle de l’ONU et la municipalité cogérée par les trois religions. Les symboles ne sont pas des solutions politiques. Dans ces conditions, Marion Maréchal-Le Pen s’est ABSTENUE lors du vote sur la résolution de la reconnaissance de l’Etat palestinien."


http://www.frontnational.com/2014/12/communique-de-presse-de-marion-marechal-le-pen-portant-sur-la-resolution-de-la-reconnaissance-de-letat-de-palestine/

LLLL

UNE ORIENTATION QUI NE SURPRENDRA PAS LE LECTEUR DE "JEAN-MARIE, MARINE ET LES JUIFS" !

"UNE FOIS pour, une fois contre. La dernière des Le Pen à s'être fait une place en POLITIQUE a-t-elle vraiment une opinion sur la question de la reconnaissance de la Palestine en tant qu'Etat ? Ses changements de position sur le sujet pourraient en faire douter. "Je pense que je voterai pour", avait indiqué sur BFM TV le 18 novembre Marion Maréchal Le Pen. "Cette reconnaissance donnera des droits mais aussi des devoirs et des moyens à cet Etat notamment pour lutter contre le terrorisme", avait-elle alors précisé.

Pourtant, quelques jours PLUS TARD, on apprenait que la députée du Vaucluse allait finalement s'abstenir. Officiellement, selon France Inter, la jeune élue se serait tout simplement rangée à la décision du Bureau exécutif du parti.

Dans l'entourage de la jeune députée, on affirme pourtant que Marion Maréchal Le Pen était bien décidée à voter pour cette résolution. Ce ne serait que face à l'insistance d'autres figures du parti qu'elle aurait changé son fusil d'épaule, et notamment celle du député européen Aymeric Chauprade. Le conseiller aux questions de politique internationale de Marine Le Pen, connu pour ses positions très pro-Poutine, avait également attiré l'attention l'été dernier lorsqu'il avait publié un texte prônant un rapprochement avec Israël pour contrer "la menace islamiste", une nouveauté au FN avec laquelle la direction du parti avait dû prendre ses distances. Cette fois, le député européen a donc obtenu gain de cause.

Pourtant, Marion Maréchal semblait très avancée dans sa prise de position pro-palestinienne et avait même été tentée d'aller plus loin que le simple vote de cette résolution. Selon une source proche de la députée, elle avait l'intention de lancer un appel pour une reconnaissance immédiate par la France de la Palestine à travers une tribune à publier dans la presse libanaise. Selon nos sources, un texte était à l'écriture que le QUOTIDIEN libanais de langue arabe "As-safir" devait publier en début de semaine.Un brouillon finalement jeté à la corbeille avec le BULLETIN "oui" de la résolution pour la reconnaissance de la Palestine."
Source: Leclandesvenitiens.