gape

Bien que le Zimbabwe lui ait accordé en septembre un statut de réfugiée jusqu'au 1 janvier 2016, Aicha Kadhafi à décidée de partir pour l’Érythrée au premier novembre.

Elle y aura le statut de réfugiée pour un an renouvelable.

Elle motive son départ par la possibilité là bas d'aller plus souvent voir ses enfants à Oman. Rappelons en effet que des médecins à Oman ont estimés son état psychologique actuel incompatible avec la garde d'enfants, enfants qu'elle n'a plus sous sa garde depuis près d'un an.

De plus elle aura en Érythrée en plus d'avoir les soins médicaux qui lui sont nécessaire, pas moins de vingt soldats attaché à son service.

Cet accueil peux notamment s’expliquer par l'amitié qui lié l’Érythrée et la Libye de Kadhafi.

Les médecins affirment que son état à cessé d'empirer en septembre pour s'améliorer pour ce qui est de l'articulation des jambes lui permettant à présent de faire quelques pas si nécessaire. En revanche son infection urinaire c'est accrue à un tel point qu'elle est proche de l’incontinence et elle semble développer un problème de surpoids, selon un médecin qui est passer outre son secret professionnel.

Elle a fait part à un diplomate érythréen de son désir de vivre en France étonnamment, précisant même qu'elle voulait revoir l’hôtel Gorges V.

Evidemment la chose est inenvisageable pour encore longtemps semble il.

Mais Aicha Kadhafi ne semble pas forcement avoir toutes les cartes en mains, preuve en est ça réprimande au "président Sarkozy" qu'elle a qualifier de dictateur à qui elle souhaite "une mort pire que celle de son père".