Au Vénézuela le président Maduro a déclarer que l'Etat allait engager une lutte massive contre les fraudes comises par les entreprise tant sur le plan 

MADURO

 

fiscal que juridique, comme sur les charges ou subvention ou toute sorte de non respect de la loi démocratique du pays. 

Un rapport du ministère public à dévoilé que les fraudes d'entreprises coûtait au pays pas moins de 9% de son PIB. 

Maduro a vertement attaqué ses pratiques "oui au augmentation des subventions, mais seulement si les entreprises aident l'économie du peuple et pas si comme dans la situation actuelle elle l’appauvrisse". 

Il faut en effet noter que sans les fraudes d'entreprise le pays n’aurait non seulement plus aucune récession mais même une croissance.

Plus encore si les capitaux utilisés pour la fraude allait à l’Etat le pays serait en croissance de 10%.

Quoi qu’il en soit le gouvernement Vénézuélien n’est pas résigné et le président a expliquer que l’effet des mesures pour sauver son économie commencera à porter ses fruits en 2017 où il a promis un ralentissement de la récession.