nkkUne palestinienne de 24 ans à porté plainte mardi contre la ministre de la justice Israélienne Ayelet Shaked pour esclavage domestique. 

C'est cette ministre qui ont s'en rappelle avait appelé à faire tuer toutes les mères Palestiniennes en  2014. 

L'accusation porte sur une forme de séquestration qu'aurait eu la jeune fille dès ses 17 ans, en effet orpheline elle a eu un "emploi mineur" chez elle en 2010 et à été embauchée à ses dix huit ans pour un CDI avec une clause lui interdisant sous peine de rebrousser des sommes si loin de ses possibilité qu'elle était sure d'aller en prison si elle devait les payer, de travailler ou que ce soit ailleurs. 

Elle a ainsi eue pour sa fonction une sorte de petit Bungalow, au fond de la cour de chez la ministre, qui n'était dit l'avocate de la jeune Palestinienne nullement au norme, avec des prises en très mauvais état et pas d'eau chaude et une douche à même le sol,

Ses horaires de travailles étaient bien supérieur à ceux indiqués par le contrat mais elle savait intimidait et faisait croire à la jeune femme qu'elle était légalement obligée de faire tout ce qu'elle voulait.

L'avocate Asma Mezzen poursuit en racontant qu'elle la faisait parfois travailler jusqu'à 17h dans une journée. Il semble que souvent elle devait faire des travaux inutiles pour l'occuper. Elle lui en demandé toujours plus et "parfois elle lui faisait disposer une chambre en déplaçant des meubles puis ensuite elle devait tout remettre en place".

Elle devait la masser parfois deux ou trois heures de suite, elle lavait le linge et la vaisselle à la main et Ayelet insistait pour qu'il en soit ainsi, elle devait tondre la pelouse avec un sécateur.

Il y a aussi le sujet de l'isolement, l'avocate va porter une accusation de séquestration par l'esprit. En effet la pauvre fille ne pouvait pas avoir de portable, elle en achètera plusieurs fois, mais Ayalet qui fouille dans ses affaires lui vole, en tout cas ils disparaîtrons tous jusqu'au dernier qu'elle portera sur elle.

Celui là aucun mystère alors qu'elle montait une commode Ayalet pris vers le haut de l'escalier le téléphone et le brisa sur le sol.

Même son intimité n'était pas respectée, le verrou de sa porte était cassé dès qu'il était installés, impossible de rester chez elle protégée de toutes irruption. Et sa porte ne pouvant pas fermé Ayelet semblait prendre plaisir et la reveiller dans ses rares heures de someil. 

Mais il y a pire puisque la jeune femme était battu. Ou qu'elle n'obéissait pas ou qu'elle répondait ou bien n'allait pas assez vite Ayelet rentrait sa bague à l'intérieur de sa main et frappait violemment. Une fois même, pour des toilettes mal lavés Ayelet aurait mit la tête de la jeune femme avant de tirer la chasse. 

C'est en 2014 suite aux propos d'Ayelet sur les femmes arabes que la jeune fille à fuit sa fonction. Elle avait alors 16 mois de retard de salaire;

 

Plusieurs voix de la magistratures ont qualifier ces accusations de ridicule et nier le titre d'avocat de Maitre Mazen, mais quoi d'étonnant puisque Ayelet Shakked est ministre de la justice