nkk

Le président Maduro n'est clairement pas de ceux qui acceptent sans broncher les injustices. 

Son pays à été accusé par la grande banque américaine JP Morgan d'avoir un retard sur des intérets ce qui c'est avéré faux mais l'effet immédiats sur les finances du pays c'est fait ressentir. 

Le président porte donc plainte pour diffamation. 

De plus il a fait un discourt devant une foule enflamé, rappellant que loin de ce que racontent les médiats capitalistes le peuple Vénézuelien suit encore très largement son gouvernement à qui il reconnait notament ses dur effort pour le sortir de la crise actuel

Il a critiqué le régime de relation disproportioné entre le Vénézuela et les USA.

Il a annoncé qu'il signerait un decret pour que les licences diplomatiques pour les américains serait limité au nombres de diplomate Vénézueliens autorisés à travailler aux USA. Il y a en effet plus d'une centaines de diplomates américains au Vénézuela contre 17 diplomates Vénézueliens au USA. Le surplus sera alors tout simplement renvoyé.

Un autre point important est celui des visa; en effet le pays laissait pour l'instant les citoyens américains venir sur son sol librement mais les Vénézueliens devait obtenir un visa pour aller aux USA.

Le régime des visa sera à présent équilibré, le Vénézuela ferra le même régime de visa les USA, il y aura reciprocité, le Vénézuela va donc imposer des visa pour les américains.

Enfin le président a annoncé qu'il publirait une liste de personalité américaines interdite de territoire.

Il a déjà cité George W. Bush, Dick Cheney, Bob Menendez, et l'ultra réactionnaire Marco Rubio.