Ayem Nour fait face à de nombreuses polémiques en ce moment. Outre ses passes d'armes de plus en plus franches avec Matthieu Delormeau et Capucine Anav (TPMP sur C8), l'animatrice du Mad Mag de NRJ12 est désormais accusée d'avoir agressé une élue de la République des Hauts-de-Seine qui a depuis porté plainte pour "violences volontaires et menaces de mort".

nkk

En effet, comme le magazine Public l'a révélé dans leur parution du vendredi 2 décembre (procès-verbal à l'appui), Ayem aurait "pété les plombs" dans la soirée du 17 novembre dernier alors qu'elle se rendait au domicile de son ex Vincent Miclet, accompagnée de policiers, afin de récupérer son fils Ayvin. Voyant l'élue auprès de son ancien compagnon - cette dernière était présente pour une réunion d'affaires en présence d'autres collaborateurs du milliardaire -, Ayem l'aurait agressée verbalement avant de la menacer de mort, de lui tirer les cheveux et de lui mettre un coup de pied au bas-ventre. "J'ai mal aux cervicales du côté droit mais aussi à la tête", a renseigné celle qui bénéficie désormais de sept jours d'ITT renouvelables.

 Sur Twitter, Ayem n'a pas tardé à réagir en voyant nos confrères relayer cette affaire. "Toujours plus loin dans la connerie ! Après Harry Potter, Le Seigneur des anneaux, découvrez la nouvelle légende d'Ayem la Maléfique. La suite de mes aventures vendredi prochain... épisode 567 ! #AyemLaMaléfique #LaLégende", a-t-elle publié pleine d'ironie.

 Une chose est sûre, la police judiciaire a été saisie et va devoir tirer toute cette histoire au clair. L'animatrice du Mad Mag devrait bientôt être convoquée au commissariat afin de raconter sa version des faits. Si elle était reconnue coupables des faits qui lui sont reprochés, Ayem risquerait jusqu'à trois années d'emprisonnement et 45 000 euros d'amende.

Ayem Nour est présumée innocente des faits qui lui sont reprochés jusqu'au jugement définitif.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

purpeople.com