La jeune Palestinienne Ahed Tamimi, peut risquer jusqu'à plus d'une décennie de prison pour une gifle à un soldat. zzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzjdisiqjfsd

Comment peut on en arriver à ce degrés d'injustice, n'est ce pas totalement aberrant, surtout quand on sait qu'elle est mineure.

Il n'y a, ne serait ce que 5 ans, elle aurait probablement eue une simple gardé à vue, mais à présent les lois depuis 2015 ont considérablement durcis.

Elles ont durcies du fait des fourberies d'une méchante femme; Ayelet Shaked.

On se souviens de cette femme qui en 2014 avait dit qu'il fallait tuer toutes les mères Palestiniennes.

Et qui est devenue ministre de la justice en mai 2015.

Outre sa volonté de supprimer la cour suprême pour pouvoir faire des lois sans contrôle, elle à voulue aussi durcir les lois pénales et étendre la "législation antitéroriste". Mais elle veux aller tellement loin qu'elle ne parviens pas tout à fait à faire ce qu'elle voudra.

Mais tout de même le simple jet de pierre par exemple peut valoir désormais jusque 20 ans de prison effectives, contre 8 théoriques avant.

Elle a supprimé la nécessité aussi de prouver le crime, ainsi un Palestinien avec une pierre à la main est considéré comme lanceur, et cette considération ne s'arrête pas à la pierre, précise la ministre dans une circulaire, elle fait force de jurisprudence. Donc peut s'étendre à des cas totalement différants.

Cette affirmation n'a d'ailleurs non seulement aucun sens mais est contraire au principe du droit comme l'explique Zehava Gal-On présidente du groupe Meretz "la jurisprudence est le fait d'établire qu'un jugement aménage le droit du fait de sa praticité, il ne peut donc y avoir jurisprudence que par un jugement, et il est fait pour éviter de changer la loi, mais en aucun cas une jurisprudence ne peut émaner d'une loi, ça n'a juste aucun sens, cette affirmation de Madame Shaked montre juste qu'elle contourne le droit pour que la loi soit plus dure qu'elle n'est déjà, mais rappelons que la ministre n'a aucune formation juridique aussi, en tout cas sa conception de la société est l'inverse d'un Etat de droit, un comble pour une ministre de la justice".

Dans la même veine elle a supprimé la distinction entre mineure et majeure pour les "actes terroristes".

Quand dans les même temps la définition du terrorisme et totalement généralisé à tout acte de rébellion.

Selon des sources Palestiniennes Ayelet Shaked ne s'est pas rendue au parlement Israelien ce matin parce qu'elle se pencherait sur le cas d'Ahed Tamimi, pour chercher à monter le dossier le plus à charge possible;