NénupharsLe parquet de Bruxelles a décidé de classer sans suite un dossier concernant des propos islamophobes et violents tenus par un inspecteur en chef de la zone police Bruxelles-Ouest. L'enquête de police ouverte en interne est également achevée et transmise au chef de corps qui décidera de la suite donnée à ce dossier, indique jeudi Johan Berckmans, porte-parole de la zone de police Ouest (Molenbeek-Saint-Jean, Jette, Koekelberg, Berchem-Sainte-Agathe, Ganshoren).

L'inspecteur en chef qui était ciblé par l'enquête interne, est responsable de la sécurité des transports publics dans les communes de Jette, Koekelberg, Molenbeek-Saint-Jean et Ganshoren. Ces dernières années, il aurait posté plusieurs messages violents et islamophobes sur Facebook. Il est ainsi question d'un collage inspiré d'une publicité Décathlon où, sous la mention "Spéciale migration", figurent des douilles de balles.


Depuis 2016, la vidéo choquante d'un attentat qui montre "ce qui arrive aux ennemis d'Israël", est également visible sur sa page Facebook. "Un procès-verbal a immédiatement été rédigé pour discrimination et a été transmis au parquet de Bruxelles, qui a ensuite classé le dossier sans suite. Le service des enquêtes individuelles de la zone de police a également ouvert une enquête.

Cette dernière a été bouclée et transmise au chef de corps, qui décidera de la suite à donner à ce dossier", indique Johan Berckmans. Le porte-parole de la police de Bruxelles-Ouest a par ailleurs rappelé que la zone ne tolérait aucune forme de discrimination et de racisme. "Ce genre de comportements ou de propos sont désapprouvés et condamnés, et la zone de police prend les mesures nécessaires quand de tels cas se présentent."