zzzzzzzzzzzzsedfghj

Lundi 15 janvier, le géopolitologue Pascal Boniface a publié un billet sur son compte Facebook et son blog hébergé par Mediapart.

 

Son objet : apporter un démenti formel et cinglant aux propos du préfet et agent sioniste Gilles Clavreul faisant état de « citations favorables » passées de Boniface à propos de Panamza.

Le géopolitologue a réfuté et surenchéri, dénonçant ce qu’il qualifie de manœuvre « sournoise » par Clavreul consistant à vouloir l’« assimiler idéologiquement » avec Panamza.

Tacitement, le site Panamza est présenté ici comme un média porteur d’une « idéologie » douteuse, voire détestable.

Cerise sur le gâteau : Boniface suggère en outre n’avoir jamais utilisé Panamza comme « source » pour sa « recherche » ou sa « réflexion ».

C’est une contre-vérité éhontée.

De juin 2011 – date de notre rencontre sur le plateau de Beur FM – à avril 2016, le géopolitologue et moi-même, fondateur de Panamza, avons correspondu – par courriel ou téléphone.

Mieux encore : je fus, à l’occasion, un informateur à son égard ou, dans le sens inverse, un récipiendaire d’informations relatives à ses adversaires.

Mercredi 17 janvier, je relaterai – en détail et preuves à l’appui – dans un article réservé aux abonnés cette connexion non seulement dissimulée jusqu’à maintenant mais honteusement démentie aujourd’hui par Boniface, une vedette sur-encensée de la sphère pro-palestinienne qui a piteusement tenté d’éteindre les aboiements de la meute sioniste à son encontre en ostracisant publiquement Panamza – après l’avoir soutenu en privé.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Source:E&R